Chantier de brûlage dirigé sur le Pinail (Vienne)

Mise à feu du brûlis 2017 © RNN Pinail - J.Y. Couteau
Vue aérienne du brûlis 2017 © RNN Pinail - Y. Sellier
Mise en ligne : 
31/10/2017
142 hectares de landes criblées de milliers de mares, 5 889 pour être exact : un patrimoine unique, une richesse écologique d'importance mais également une contrainte de gestion.

Le brûlage dirigé est ainsi mis en œuvre par GEREPI depuis 1994 afin de conserver les landes, en appui de différents SDIS qui soutiennent la prévention du risque d'incendie. Mode de gestion tout autant indispensable dans ce contexte qu'adapté à la diversité biologique des landes, le chantier 2017 a mobilisé d'importants moyens humains et matériels dont le coût demeure bien moindre à de la fauche ou du pâturage.
Les bénéfices écologiques sont tout autant intéressants pour la faune, la flore et la fonge. En 2017 et 2016, le suivi d'impacts s'est particulièrement intéressé  aux évolutions thermiques du biotope. Il s'avère que la température maximale atteinte lors du passage du feu courant (à l'exception des parties aériennes) est mesurée à 1 cm de profondeur du sol : 44°C en 2016 et 30.5°C en 2017 où l'évolution moyenne a été de +4.7°C en moyenne sur 27 sondes. Les relevés de 2016 ont également démontré que les mares ne subissent aucune variation thermique et que les terriers ou pierriers subissent des températures inférieures au maximum atteint. Des information d'intérêt sur l'impact du brûlage dirigé que les suivis alimenteront en continu.
 
Consultez l'article intégral sur le site internet de la réserve : www.reserve-pinail.org/2017/10/23/chantier-de-brulage-dirige-sur-le-pinail/
 

Réserve(s) concernée(s) : 

Menu mentions