Bandeau photo

Vue de l'étang - © G. Gau­di­chon

Étang du Pont de Fer

Vue de l'étang du pont de Fer - © G. Gaudichon
Vue de l'étang du pont de Fer
Vue de l'étang du pont de Fer - © G. Gaudichon
Vue de l'étang du pont de Fer
Zone paratourbeuse - © G. Gaudichon
Zone paratourbeuse
L’étang du Pont de Fer a été construit par endiguement d’une vallée pour la pisciculture extensive. Le plan d’eau d’une longueur d’environ 1500 m pour une largeur de 350 m en moyenne couvre environ 30 ha. Il présente grosso modo l’aspect d’un croissant, chaque pointe constituant les queues d’étang alimentées par deux petits ruisseaux. (lire la suite de l’article)
L’étang comporte des îlots flottants de végétation, constitués de touradons de laiche paniculée, sur lesquels se développent des aulnes et des saules. Il est ceinturé sur toute sa périphérie par une bande boisée qui l’isole des parcelles cultivées. Ces boisement sont constitués de saulaie et aulnaie dans les parties humides bordant l’étang et de chêne, châtaignier et pin maritime dans les parties plus hautes.
Les milieux aquatiques et humides des bords d’étang accueillent une bonne diversité spécifiques et plusieurs espèces remarquables. Dix d’entre elles figurent sur la Liste Rouge du Massif armoricain, deux font l’objet d’une protection nationale : le fluteau nageant et la grande douve. En outre, l’osmonde royale et la sphaigne font l’objet d’une protection préfectorale dans le département de Loire-Atlantique.
L’intérêt ornithologique du site de l’étang du Pont de Fer est important aux vues des 25 espèces remarquables qu’il abrite. La diversité spécifique piscicole est plutôt faible mais l’étang accueille une espèce protégée au niveau national, le brochet et une espèce migratrice, l’anguille avec un bon recrutement en jeunes stades (civelles). A noter que la loutre est présente sur le site.
L’étang du Pont de Fer ne présente pas un intérêt batrachologique fort. Parmi les huit espèces présentes sur le site, et en périphérie, seul le triton marbré est considéré comme une espèce déterminante en Pays de Loire. En revanche, le site tire sa richesse du système de mares périphériques qui abrite l’essentiel de la diversité pour groupe faunistique.
Code : 
RNR194
Département : 
Loire-Atlantique
Morbihan
Communes : 
Assérac
Camoël
Code INPN : 
FR9300003
Code WDPA: 
555514354

Menu mentions