Bandeau photo

La Grande Sassière - © Odejea / Wikipedia

Grande Sassière

Gypaète barbu - © N. Reynolds / Wikipedia
Gypaète barbu - © N. Reynolds / Wikipedia
Marmotte - © P.-M. Aubertel
Marmotte - © P.-M. Aubertel
Bouquetin - © P.-M. Aubertel
Bouquetin - © P.-M. Aubertel
Miramelle alpine - © P.-M. Aubertel
Miramelle alpine - © P.-M. Aubertel
Saxifrage fausse-mousse - © P.-M. Aubertel
Saxifrage fausse-mousse - © P.-M. Aubertel
En frontière avec l’Italie la réserve naturelle de la Grande Sassière occupe un vallon au pied du sommet du même nom. Elle s’étage entre 1800 m et 3750 m et fut créée en 1973 en compensation d’une ancienne réserve déclassée pour l’aménagement de remontées mécaniques sur le domaine skiable de Tignes. (lire la suite de l’article)
Jouxtant la réserve naturelle de la Bailletaz, ce site exceptionnel est constitué du vaste cirque glaciaire de la Grande Sassière, auquel est accolé celui, plus petit, de la Grande Combe, ainsi que de la combe de la Daille. Une géologie extrêmement variée (quartzites, calcaires, dolomites, gneiss, schistes) à laquelle s’ajoute une grande diversité de micro-reliefs et d’expositions favorise la présence d’une flore particulièrement riche. On y trouve ainsi 20 espèces rares dont 12 protégées au niveau national et 8 au niveau régional. On peut noter la présence d’espèces d’éboulis comme la saxifrage fausse-diapensie, la saxifrage fausse-mousse ou la seslérie ovale mais aussi, à l’opposé, d’espèces qui composent les habitats naturels de milieux humides comme la laîche bicolore ou la laîche noirâtre. On remarque également la présence de la violette à feuilles pennées, dont la distribution en France est très limitée ainsi que l’androsace helvétique et l’armoise boréale.
Le site abrite plusieurs anciennes aires d’aigle royal, dont l’une est actuellement utilisée pour sa reproduction par un couple de gypaètes barbus. Le bouquetin des Alpes en migration depuis l’Italie a lui aussi trouvé une terre d’accueil propice à la mise bas des femelles. La population atteint aujourd’hui plus de 150 individus en période estivale. Le chamois occupe lui aussi très largement la zone de même qu’une importante colonie de marmottes. Le lièvre variable fait l’objet d’observations régulières. Parmi les oiseaux, on dénombre des populations remarquables de lagopède et de perdrix bartavelle ainsi que des passereaux des hautes altitudes : traquet motteux, accenteur alpin, merle de roche, tichodrome et niverolle.
Code : 
RNN7
Département : 
Savoie
Communes : 
Tignes
Conservateur : 
Elodie ANTOINE
Code INPN : 
FR3600007
Code WDPA: 
15140

Menu mentions