Bandeau photo

Comp­tage de nids sur le lac de Grand-Lieu par un agent de la SNPN - © F. Le­page / Coeurs de na­ture / SIPA

Lac de Grand-Lieu

Inventaire des grands échassiers - © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Inventaire des grands échassiers
Relevé phytosociologique - © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Relevé phytosociologique
Jeune héron cendré - © F. Lepage / Coeurs de nature / SIPA
Jeune héron cendré
Grèbes huppés - © RNR Lac de Grand-Lieu
Grèbes huppés
Poussin de guifette moustac - © RNR Lac de Grand-Lieu
Poussin de guifette moustac
Le lac de Grand-Lieu est situé à 15 km au sud de Nantes, sur la commune de Saint-Philbert de Grand-Lieu. Il s’étend en hiver sur une surface de plus de 6 000 hectares et devient alors le plus grand lac naturel de plaine français. (lire la suite de l’article)
Appartenant à des particuliers à l’origine, il a été donné à l’État par le parfumeur Guerlain en 1980 à condition qu’il soit classé réserve naturelle nationale. On y distingue quatre habitats bien particuliers. Au centre, l’eau libre représente 1 200 hectares. Ensuite, en se déplaçant vers la périphérie, une zone de 1 300 hectares est couverte de nénuphars blancs et jaunes, de limnanthèmes, de macres qui composent le plus grand herbier français. Puis vient la roselière sur 1 500 hectares et enfin, les prairies inondées six à huit mois par an sur lesquelles viennent paître les troupeaux en période de basses eaux. La faible profondeur du lac (1 mètre en été, 3 mètres en hiver explique la luxuriance de la végétation qui, d’un point de vue écologique, rapproche Grand-Lieu des lacs africains. Le site, inconnu du public et protégé par sa couronne de végétation, est un écrin exceptionnel pour de nombreuses espèces animales et végétales.
À Grand-Lieu, on recense plus de 550 espèces de végétaux mais c’est surtout dans son rôle de paradis pour la faune que le lac doit sa réputation. Situé sur une des grandes voies de migration de la façade atlantique, le lac de Grand-Lieu accueille 270 espèces d’oiseaux, ce qui le place au second rang en France en termes de richesse ornithologique, après la Camargue. Au printemps, plus de 2 000 couples de hérons (cendré, garde-boeuf, bihoreau, pourpré et même sept couples de hérons crabiers en 2007) s’y retrouvent. Des spatules blanches y nichent (93 nids en 2007). En hiver, en moyenne plus de 25 000 canards (souchet, sarcelle, fuligule milouin…), des oies cendrées et de nombreuses autres espèces y passent la saison froide.
On y compte plus de 50 espèces de mammifères dont la loutre, 30 espèces de poissons parmi lesquelles l’anguille et 12 espèces de batraciens dont la grenouille rousse et le crapaud accoucheur. Le périmètre de la réserve naturelle nationale a été complété par une réserve naturelle régionale.
Code : 
RNN48
Département : 
Loire-Atlantique
Communes : 
Saint-Philbert-de-Grand-Lieu
Conservateur : 
Jean-Marc GILLIER
Code INPN : 
FR3600048
Code WDPA: 
18995

Menu mentions