Bandeau photo

La ré­serve na­tu­relle du lac de Re­mo­ray vue du bel­vé­dère des deux lacs - © B. Tis­sot

Lac de Remoray

Lynx au piège photo - © P.-M. Aubertel
Lynx au piège photo - © P.-M. Aubertel
Marouette ponctuée - © L. Beschet
Marouette ponctuée
Fadet des tourbières - © P.-M. Aubertel
Fadet des tourbières - © P.-M. Aubertel
Femelle de Leucorrhine à gros thorax - © P.-M. Aubertel
Femelle de Leucorrhine à gros thorax
Syrphe Parhelophilus consimilis - © J. Claude
Syrphe Parhelophilus consimilis
Fritillaire pintade - © P.M. Aubertel
Fritillaire pintade
La maison de la réserve - © Amis de la réserve naturelle du lac de Remoray
La maison de la réserve
La Maison de la Réserve vous accueille pendant les vacances scolaires tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h. Hors période de vacances, elle est ouverte les samedi et dimanche de 14h à 18h.
Retrouvez la RNN du lac de Remoray sur Facebook.
Située dans la haute vallée du Doubs, dans le prolongement sud du lac de Saint-Point, la réserve naturelle constitue l’une des plus riches zones naturelles du Haut-Doubs. Outre son remarquable intérêt paysager, ce site de 430 hectares présente la particularité d’offrir une juxtaposition de milieux naturels très différents les uns des autres : lac, marais, tourbière, rivière, prairie, forêt, gravière. Son principal attrait réside cependant en ses milieux humides d’altitude (850 à 980 mètres). (lire la suite de l'article)
Le lac de Remoray est surtout réputé pour son avifaune exceptionnelle (231 espèces recensées). Les oiseaux nicheurs (110 espèces) les plus prestigieux sont liés aux milieux humides : La bécassine des marais côtoie le râle d’eau et la rare marouette ponctuée. Plus communs, foulques macroule, grèbes huppés et castagneux, cygne tuberculé et canard colvert animent les lieux.
Depuis 1992, les fuligules morillon et milouin nichent sur le site, et les sarcelles d’été et d’hiver respectivement depuis 2006 et 2009. Dans les prairies humides, quelques râles des genêts sont présents irrégulièrement aux côtés du tarier des prés et du pipit farlouse. La tourbière boisée accueille le sizerin flammé et la grive litorne. Le premier nid en France de cette espèce fut découvert ici, en 1955, par le célèbre ornithologue suisse Paul Géroudet. Enfin le pic noir, la chouette de Tengmalm et la chevêchette d’Europe sont présents en forêt de la Grand’Côte. Le pic tridactyle y fut observé en 1990 et 1991 et le pic mar découvert en 2005. Plusieurs couples de milans royaux exploitent le territoire de la réserve.
Mal connue jusqu’à ces dernières années, la faune invertébrée présente une grande richesse. 68 espèces de papillons de jour sont inventoriées, dont le solitaire, le cuivré de la bistorte, le fadet des tourbières et le damier de la succise et 146 papillons de nuit. 51 espèces de libellules sont présentes, dont les quatre espèces françaises de leucorrhines. 140 espèces de punaises sont connues à ce jour. Chez les diptères, 210 espèces de syrphes sont recensés, ce qui est exceptionnel !
Dans les marais, de nombreuses orchidées fleurissent aux cotés de l’œillet superbe et de la primevère farineuse. Quatre plantes carnivores sont présentes dans la réserve : la grassette, la rossolis à feuilles rondes et deux espèces d’utriculaires (australis et minor). Les tourbières acides à sphaignes abritent l’andromède, la canneberge… Derrière les très belles ceintures végétales du lac, constituées de scirpes, phragmites ou joncs, s’étendent de grandes cariçaies, moliniaies et mégaphorbiaies. Dans ces milieux fleurissent la polémoine bleue, la grande douve, l’aconit napel…
Code : 
RNN46
Département : 
Doubs
Communes : 
Labergement-Sainte-Marie
Remoray-Boujeons
Conservateur : 
Bruno TISSOT
Code INPN : 
FR3600046
Code WDPA: 
15150

Menu mentions