Bandeau photo

Mare dans la réserve naturelle - © S. Gougaud

Lostebarne-Woohay

Vue de la réserve - © CEN NPDC
Vue de la réserve
Mare dans la réserve naturelle - © CEN NPDC
Mare dans la réserve naturelle
Dans la réserve naturelle - © S. Declercq
Dans la réserve naturelle
Un "trou sans fond" - © S. Gougaud
Un "trou sans fond"
Chabot - © T. Cheyrezy
Chabot
Murin à oreilles échancrées - © T. Cheyrezy
Murin à oreilles échancrées
Renoncule à feuilles de lierre - © CEN NPDC
Renoncule à feuilles de lierre
Séneçon aquatique - © B. Gallet
Séneçon aquatique
La réserve naturelle de Lostebarne-Woohay s’étend sur 40 hectares situés entre les collines du Pays de Licques et la plaine maritime flamande. Le territoire de la réserve naturelle, composé de prairies humides bocagères et de quelques zones boisées, est parcouru par un chevelu de cours d’eau dont le linéaire dépasse 3 500 mètres. De nombreuses sources ponctuent le site. Certaines sont directement alimentées par l’eau provenant de la nappe de la craie qui jaillit en surface grâce à des puits artésiens, appelés localement les "trous sans fond". D’autres sources, issues des sables landéniens, sont plus acides. Elles permettent le développement d’une végétation particulière. Ces eaux, de très bonne qualité, sont le milieu de vie d’une flore et d’une faune remarquables. (lire la suite de l’article)
La richesse et la diversité des animaux est principalement due à l’existence des sources, mares et cours d’eau. Parmi les poissons, la présence du chabot est significative d’une eau de qualité et bien oxygénée. Cette espèce, menacée en Europe, se nourrit principalement de larves d’insectes et recherche des fonds caillouteux pour frayer. Un de ses prédateurs naturels est le martin-pêcheur qui niche dans les berges abruptes de certains ruisseaux du site. Les milieux aquatiques sont également le domaine des amphibiens comme le triton alpestre qui se reproduit dans les mares et des libellules dont 7 espèces différentes peuvent être observées.
Un autre habitant des petits cours d’eau est la musaraigne aquatique. Excellente nageuse, elle n’hésite pas à se mouiller pour rechercher sa nourriture composée d’insectes aquatiques. Pâtures, haies et bois attirent quant
à eux une faune plus terrestre. Les ronciers sont l’habitat privilégié du muscardin, petit mammifère discret au pelage orangé, rare dans le Nord - Pas-de-Calais.
Riche en insectes et autres invertébrés, le site constitue un terrain d’alimentation recherché par les chauves-souris. Le murin à oreilles échancrées, chiroptère rarissime dans le nord de la France, y a élu domicile et chasse, dès la tombée de la nuit, le long des haies et à la lisère des bois.
Les prairies de Lostebarne et du Woohay abritent 140 espèces différentes de plantes sauvages. Les plus rares sont liées aux milieux aquatiques. Dans certaines mares se développent le callitriche à crochets et la renoncule
peltée, deux espèces protégées. Mais l’espèce la plus remarquable est sans conteste la renoncule à feuilles de lierre, menacée de disparition dans la région. Elle ne pousse qu’en bordure des sources issues des sables landéniens aux eaux légèrement acides.
L’accès à la réserve naturelle est interdit en dehors des visites guidées.
Code : 
RNR25
Département : 
Pas-de-Calais
Communes : 
Ardres
Brêmes-les-Ardres
Louches
Conservateur : 
Benoit Gallet
Code INPN : 
FR9300086
Code WDPA: 
555514391

Espèces mentionnées dans le périmètre de la réserve
(listes non exhaustives)

 
 

Sources des données : Observatoire des Réserves naturelles / INPN

Menu mentions