Biodiv'sports, un outil pour communiquer au plus près des pratiquants de sports de nature

Schéma
Mise en ligne : 
18/01/2018
Le constat est partagé par de nombreux acteurs, les pratiques de sports de pleine nature ont un impact avéré sur la faune sauvage et notamment sur certaines espèces qui semblent particulièrement sensibles au dérangement (rapaces rupestres, galliformes, etc.).

  
De nombreuses initiatives locales ont émergé afin de limiter les interactions et sensibiliser les pratiquants à cette question, mais il n'existait pas de ressource pour les harmoniser et les mettre en commun afin de communiquer de manière commune auprès des pratiquants.
 
Avec l'émergence des sites communautaires recensant des itinéraires, les pratiquants ont une plus forte pénétration dans le milieu naturel et s'affranchissent du cadre institutionnel (clubs, fédérations, etc.) pour pratiquer de manière isolée.
 
Il est parfois difficile de communiquer auprès des individuels, l’efficacité des panneaux d'informations sur site étant limitée dans la mesure où on ne peut diffuser l'information en amont de la sortie.
 
L'idée du projet est de ne pas créer une nouvelle ressource à consulter, mais de créer une base de données en ligne pour les gestionnaires www.biodiv-sports.fr afin que chacun puisse saisir les zones sensibles pour la faune ou les zones réglementaires, et de diffuser un flux de données vers les plateformes déjà consultées par les pratiquants pour préparer leur sortie (CamptoCamp, IGN Rando, Geotrek ou autres).
 
L'outil permet donc d'associer ces zones à une espèce ou à un cadre réglementaire, à une ou des pratiques, à une fiche espèce détaillant les interactions pratique/faune, à une période de sensibilité, à une commentaire, un contact, une url, et à un fichier .kml permettant de télécharger ces zones dans un GPS.
 
Les zones sensibles seront alors complètement intégrées au topo de la sortie sur les plateformes partenaires, sur le fond de carte et dans le corps de texte. Les zones apparaîtront dans le topo en fonction de la période de sensibilité et de la pratique associée.
 
De nouvelles espèces et de nouvelles pratiques pourront être ajoutées en fonction des besoins des partenaires.
 
La gouvernance est partagée entre tous les acteurs et une convention de partenariat est établie afin d'assurer la pérennité de l'outil et de la démarche.
 
Contact : adrien.lambert [at] lpo.fr ou 04 76 51 51 32

Menu mentions