Bandeau photo

Vue aérienne du Sillon de Talbert - © J. Houron

Sillon de Talbert

Marée montante en période de mortes-eaux - © J. Houron
Marée montante en période de mortes-eaux
Inflorescence de chou marin - © D. Even
Inflorescence de chou marin
Laisses de mer - © J. Houron
Laisses de mer
Échantillons de galets - © J. Houron
Échantillons de galets
Grande marée sur le Sillon de Talbert, au soleil couchant un soir d'été - © D. Even
Grande marée sur le Sillon de Talbert, au soleil couchant un soir d'été
Morelle douce-amère - © J. Houron
Morelle douce-amère
Végétation pionnière des cordons de galets - © J. Houron
Végétation pionnière des cordons de galets
Flèche du sillon de Talbert - © J. Houron
Flèche du sillon de Talbert
Chou marin - © J. Houron
Chou marin
Grand gravelot - © J. Houron
Grand gravelot
Le Sillon de Talbert est une flèche littorale à pointe libre qui s’étire vers le nord-est sur une longueur de 3,2 km. Ce cordon d’une largeur moyenne de 100 m et d’une hauteur variant de 10 à 14 m, est constitué d’un mélange de sable, de gravier et de galets, en proportion variable selon les secteurs, dont le volume est estimé à 1,23 millions de m³. Cet objet géomorphologique singulier est la résultante de l’action combinée de l’érosion et d’agents hydrodynamiques. De par sa taille, unique en Bretagne, et qui en fait l’un des plus grands cordons de galets littoraux d’Europe, ainsi que par ses caractéristiques structurelles originales : une formation dunaire en partie proximale et une partie distale en galets formée de crochets successifs recourbés sur le revers, le Sillon de Talbert est un site naturel exceptionnel. (lire la suite de l'article)
Outre l’intérêt géologique précité, le Sillon de Talbert est également une zone d’habitats remarquables, certains reconnus d’intérêt communautaire. On trouve à sa base des groupements végétaux remarquables, caractéristiques des milieux dunaires, avec la présence d’une espèce protégée au niveau national, la renouée de Ray et une seconde espèce protégée au niveau régional, le chardon bleu. On observe, plus en avant, une végétation spécialisée, présentant un intérêt botanique notable, capable de se développer sur un substrat mobile, halin, constitué majoritairement de galets. Le groupement végétal le plus emblématique de ce milieu, est celui à chou marin, espèce protégée au niveau national et régional.
Le périmètre de la réserve intègre également une surface importante d’estran.
A l’ouest du sillon, il s’agit principalement d’estran rocheux avec la présence de structures géomorphologiques remarquables appelées « queues de comètes » et de cuvettes rocheuses.
Les espèces rencontrées dans cette zone sont en étroite relation avec le mode d’exposition à la houle, notamment en ce qui concerne les communautés algales.
A l’est, protégée par le Sillon, la zone comprise dans la réserve est à dominante sablo-vaseuse avec toutefois la présence d’un ancien cordon de galets : l’île Blanche. Implanté au niveau d’un faciès littoral soumis à l’action de la houle, le Sillon de Talbert par son rôle protecteur, a permis l’apparition d’une mosaïque d’habitats de marais maritime, ayant une valeur écologique reconnue, au niveau des anses de la Petite Grève et de Mer Mélen, situées à sa base. On rencontre ainsi au niveau de la slikke, plusieurs stations de taille modeste d’herbiers à zostères naines et, plus haut sur l’estran, des prés à spartine. Au niveau du schorre sont présentes les différentes formations des prés salés atlantiques.
L’importance du site réside également dans la richesse de l’avifaune qui le fréquente. Le Sillon, en tant que tel, constitue un site de nidification pour quatre espèces patrimoniales. Il s’agit d’un des deux sites de nidification de la sterne naine en Bretagne et d’un site d’importance pour la sterne pierregarin. Le site constitue également un des sites majeurs de reproduction pour le gravelot à collier interrompu et le grand gravelot.
D’autre part les abords du sillon accueillent un nombre conséquent d’espèces migratrices et hivernantes de limicoles, qui y trouve un intéressant reposoir de marée haute et une zone d’abondance en nourriture, en raison de la présence d’un vaste estran sablo-vaseux.
Code : 
RNR182
Département : 
Côtes-d'Armor
Communes : 
Pleubian
Conservateur : 
Julien Houron
Code INPN : 
FR9300002
Code WDPA: 
555514329

Menu mentions