Bandeau photo

Entrée de la vallée d'Eyne - © Julien_31 / Wikipedia

Vallée d'Eyne

Vue de la vallée d'Eyne - © Jack_ma / Wikipedia
Vue de la vallée d'Eyne
Tichodrome échelette - © Kulac / Wikipedia
Tichodrome échelette - © Kulac / Wikipedia
Pavot des Alpes - © C. Tasson / Wikipedia
Pavot des Alpes
La vallée d’Eyne est orientée NO-SE, et permet la communication du plateau cerdan avec le territoire espagnol par le col de Nùria (2683 m). La réserve naturelle, d’une surface de 1177 ha, occupe 58 % de la surface commune d’Eyne entre 1700 m et 2800 m d’altitude. (lire la suite de l’article)
Le site porte les traces de bouleversements géologiques datant d’une quinzaine de millions d’années (Miocène). Les glaciers du quaternaire ont été peu actifs dans ce site. On trouve sur la réserve des gneiss, micaschistes, quartz et marbres.
La partie basse de la vallée est couverte d’une forêt de pins à crochets, qui peuvent survivre au delà de 2500 m d’altitude. Au dessus, les landes occupent une grande surface et présentent un fort contraste selon les versants: genêt purgatif en soulane, rhodoraie en ombrée. Dans les étages subalpin et alpin de la vallée, on ne compte pas moins de 26 associations végétales ou groupements. Dans les éboulis calcaires, on trouve notamment le crépis pygmé, l’iberis spatulé, le pavot des Alpes… Les pierriers silicieux sont colonisés entre autres par: le chardon fausse carline, endémique, le séneçon à feuille blanche, le persil des isards… Près de nombreuses sources, on trouve en abondance la saxifrage aquatique, endémique, la saxifrage faux aizoon, la grassette vulgaire… Il faut noter pour la réserve naturelle la présence sur une station de la seule potentille arborescente. De nombreuses autres plantes rares poussent sur le site, dont certaines protégées : l’adonis de Pyrénées, le jonc des Pyrénées.
La juxtaposition des microclimats et la succession des biotopes les plus divers favorisent la fixation d’une faune riche et variée : l’avifaune est riche de 82 espèces nicheuses répertoriées; avec entre autres le tichodrome échelette, le crave à bec rouge, les mésanges noire et huppée, l’aigle royal, le circaète Jean-le-Blanc, le hibou grand-duc… Pour les insectes, la vallée est unique au niveau européen par la présence de 32 espèces de bourdons. Chez les papillons, on trouve le grand et le semi-apollon. Pour les mammifères, notons la présence du cerf, du chevreuil, du renard, de la martre et en altitude, de l’isard, du mouflon et de la marmotte.
Code : 
RNN113
Département : 
Pyrénées-Orientales
Communes : 
Eyne
Conservateur : 
Rosmaryn STAATS
Code INPN : 
FR3600113
Code WDPA: 
106721

Menu mentions