Stage H/F : "Amélioration de la détection et de la gestion de la crassule de Helms"

Mise en ligne : 
28/11/2023
Type d'offre : 
Stage
Type de contrat : 
Autres
Date limite de dépôt de candidature : 
21/12/2023
Lieu du poste : 
Carentan-les-marais
Département : 
Manche
Région : 
Parc natirel régional des Marais du Cotentin et du Bessin
Recruteur : 
Partenaire
Description du poste : 

CONTEXTE
Au sein du Parc naturel régional des marais du Cotentin et du Bessin, les 33 000 ha de marais continentaux du Cotentin et du Bessin, la baie des Veys et les polders associés, sont classés en site Natura 2000 constituent une zone humide d’importance internationale. Le Parc réalise une veille sur les foyers d’Espèces exotiques envahissantes (EEE) qui menacent la biodiversité et les usages de ce milieu exceptionnel, et accompagne les initiatives de lutte des acteurs locaux.
Parmi ces EEE, la Crassule de Helms, plante amphibie originaire d’Australie et de Nouvelle-Zélande, a été découverte en Normandie en 2010 et de nouveaux foyers sont régulièrement découverts. La propagation et le développement d’herbiers denses et monospécifiques d’une espèce invasive comme la Crassule de Helms dans les marais présentent un risque majeur pour la biodiversité, tout comme pour les activités socio-économiques qu’ils supportent, en remplaçant les espèces indigènes et en modifiant le fonctionnement des marais (hydrologie, production de biomasse…).
La colonisation récente d’un secteur de marais fait aujourd’hui craindre une expansion rapide de l’espèce sur des marais périphériques, voire un essaimage à l’ensemble des marais du Cotentin et du Bessin. Aucune opération de gestion n’est pleinement satisfaisante dans la gestion ou l’éradication de cette espèce, la détection rapide et le traitement des foyers émergents étant la solution actuellement la plus efficace.
 
PROJET « CRIME CRASSULE »
En 2023, le Parc s’est associé à l’Université de Rennes, la Fédération départementale de la Chasse de la Manche (FDC50) et le CEN Normandie pour porter un projet de recherche-action pour étudier les capacités de colonisation de la Crassule de Helms, appliqué à la gestion (CRIME Crassule).
Le projet s’appuie sur une synergie chercheurs-gestionnaires en combinant une démarche expérimentale en laboratoire et une approche technique en utilisant des foyers in situ. La finalité est donc opérationnelle avec l’amélioration des méthodes de détection et de lutte contre l'espèce, transposables et utilisables par tous les gestionnaires de milieux naturels.
Les objectifs principaux sont les suivants :
- améliorer la détection précoce pour surveiller plus efficacement la dynamique de colonisation et permettre une gestion des foyers plus rapide et efficiente
- améliorer les connaissances sur les capacités de colonisation de l’espèce et les facteurs facilitateurs
- évaluer les effets de la gestion de la Crassule de Helms par arrachage mécanique sur le fonctionnement des mares envahies
 
MISSIONS DU STAGE
Le stage s’inscrit dans le projet CRIME Crassule et comporte 2 volets :
Volet 1 : Apport de la photo-interprétation dans la détection précoce des foyers de Crassule
L’objectif est d’optimiser la détection précoce des foyers de crassule par une approche innovante en testant l’efficacité de la télédétection (photo aérienne) par drône et en la comparant à une méthode classique de prospection.
 
Missions du stagiaire, en lien avec les chargés de mission du projet (Parc et FDC50) :

  • Faire la synthèse des données de crassule sur le marais, et compléter les prospections si besoin
  • Définir les protocoles (accompagnement par le chargé de mission de Géomatique)  :
    • d’acquisition de données à partir des caractéristiques techniques du matériel disponible (test de hauteur, séquençage de vol)
    • d’exploitation en fonction des données qui seront mobilisables (photos, traitement pour comparaison avec relevés de terrain)
  • Préparer et réaliser les campagnes de télédétection avec le pilote du drône
  • Compiler et analyser les données obtenues, comparer les données de terrain avec la télédétection, réaliser les cartographies
  • Produire une synthèse sur l’efficience de la télédétection par drône par rapport à la la prospection classique : précisions, efficacité selon densité de crassule, temps passé…
  • Formuler des préconisations
  • Réviser/proposer un outil de capitalisation de données de détection de la crassule sur le territoire du Parc
  • Préparer une enquête auprès des réseaux de gestionnaires pour effectuer un état des lieux de la connaissance de la colonisation en territoire métropolitain, afin d’alimenter les bases de données du centre de ressources sur les EEE.
     

Volet 2 : Évaluation de l’effet de la gestion par arrachage sur le milieu
L’objectif est d’évaluer les effets de la gestion par arrachage mécanique sur le fonctionnement des milieux envahis par la Crassule de Helms (principalement des mares). En 2024, les mares testées feront l’objet de relevés avant et juste après les travaux d’arrachage.
 
Missions du stagiaire :

  • Sélectionner les mares représentatives de différents niveaux de recouvrement de la crassule en concertation avec les acteurs du territoire, définir les zones témoins et les zones soumises aux travaux, rencontrer les propriétaires
  • Définir le protocole de suivi avec le laboratoire de l’Université de Rennes (qualité physico-chimique de l’eau, biomasse de Crassule, recouvrement des espèces végétales...)
  • Réaliser les relevés de terrain, avant et après les travaux d’arrachage
  • Traiter et analyser les données
  • Accompagnement des entreprises pour les travaux d’arrachage de la Crassule
     

Le stagiaire pourra également prendre part à d’autres missions menées par le Parc (suivis de terrain, réunion...)
 
PROFIL RECHERCHE
M1 (voire L3/M2) ou école d’ingénieur (Ecologie, Gestion de milieux naturels, Géographie)

  • Bonne maîtrise des systèmes d'informations géographiques (QGIS),
  • Intérêt pour le travail de terrain,
  • Connaissance des milieux naturels humides (faune et flore),
  • Rigueur scientifique (développement de protocoles), capacité d’analyse et de synthèse, sens de l’organisation
  • La maîtrise de logiciels statistiques serait un plus,
  • Motivation, capacité d’adaptation et prise d’initiatives,
  • Permis B et véhicule indispensable

 
CONDITIONS DU STAGE
- Stage de 4-6 mois à partir de mars/avril 2024
- Lieu du stage : Maison du Parc / Carentan-les-Marais (50)
- Indemnité de stage : indemnisation mensuelle conventionnelle versée (4€05 au 1er septembre 2023 par heure, soit pour un mois complet 623€70).
- Ticket Restaurant possible
- Permis B indispensable / véhicule de service disponible

Coordonnées : 
CONTACT - Encadrement par la chargée de mission Natura 2000 et le chargé de mission Géomatique du Parc, le chargé de mission Biodiversité de la FDC50. - CV et lettre de motivation à envoyer au plus tard le 21 décembre 2023 à Lucie Dufay, chargée de mission Natura 2000, par mail (ldufay@parc-cotentin-bessin.fr), - Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter au 02.33.71.65.36

Menu mentions